Le racisme est omniprésent de nos jours, malgré les lois qui sont censés le combattre et les associations qui existent (font preuve de laxisme pour certaines), sa raison/nature diffère d'un individu/groupe d'individu à un autre.

Pour certains c'est la crainte de l'autre, pour d'autres une volonté d'opprimer par conviction, d'autres parce qu'ils jugent que c'est un mal nécessaire et d'autres par gratuitité la plus totale.  

 

Ils attaquent sur le physique/culture et certains joueront sur les à-côté, c'est devenu une sorte de jeu ou le principe consiste à ne pas se faire prendre, de pousser le ciblé à la faute pour pouvoir enclencher ou ré-enclencher derrière en prenant ses réactions  (sortis évidemment de leur contexte)  pour relancer un peu la machine.

 

Pour ma part j'ai eu un topic de 70 pages sur jeuxvideo.com avec un florilège de vannes + ou - moins, c'était + minable qu'autre chose quand même, pas un nom, pas un visage :  l'anonymat pour tout ce qu'il ya de mauvais.

 

Quelle que soit la raison ce ne sont pas toujours les personnes qui le dénonce avec véhémence qui en sont les premières victimes (ceux qui font partis d'un groupe structuré/ ont le bras long) mais des personnes ou des groupes de personnes réduits/isolés.

Certains n'y voient que des failles qu'ils exploitent alégrement car ils ne l'ont jamais subit (jamais de forme gratuite en tout cas).

Ce qui vaut pour nous/moi ne vaut pas pour vous/toi, ce sont "vos lois" pas les "notres" tes problèmes ne sont pas nos problèmes!

 

Apprendre et comprendre ça ne veut pas toujours dire accepter, c'est un moyen de s'intégrer et rien d'autre pour certaines personnes.

 

Sinon vous ne verrez jamais une personne revendicatif ayant son petit reseau (qui ne cache pas son mépris pour la laicité/republique) s''attaquer à un gros bonet chez les militants d'extreme droite et inversement.

Les 2 s'attaqueront par contre au même type de proie, peut-être pas de la même façon, des gens qu'ils jugeront faibles ou vulnérables mais comme ils ont l'habitude de dire avec une phrase qui résume tout : il n'y a que les colines qui ne se croissent pas!

 

Ils appellent cela le respect, je n'y vois que de la lâcheté pour ma part.