Non je ne vais pas vous parler des effets de l'incitation à la haine et du harcélement que font mes anges gardiens du savoir-vivre mais plutôt de mon état de santé qui empire pour que les personnes puissent avoir une simple idée de ce que je ressens physiquement même si je sais qu'ils n'en ont strictement rien à foutre.

 

Imaginez une plaie ouverte sur la longueur au niveau de la poitrine sur laquelle on appuierait bien dessus et que cette douleur (allant jusqu'au bras  dans les pires moments), soit plus profonde au fil du temps au point qu'elle en affecte le système respiratoire comme si votre respiration était bridée, que vous vous réveillez en détresse respiratoire comme si vous aviez calé avec votre voiture.

 

Un symptome parmis tant d'autres, bref ça me dégoute.